tarif prosommateur
Par Pieter Gysel Plus du soleil 17-01-2017

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le tarif prosommateur

Avez-vous déjà entendu parler du tarif prosumer ? Si ce n’est pas le cas, vous en saurez davantage après avoir lu cet article de blog.

Qu’est-ce qu’un prosumer ?

En tant que propriétaire de panneaux solaires, vous êtes aussi bien producteur que consommateur d’énergie. Lorsque vous produisez davantage d’électricité que vous n’en consommez, vous injectez le surplus sur le réseau d’électricité et êtes producteur. Lorsque le soleil ne brille pas suffisamment, vous prélevez du courant sur le réseau et êtes consommateur. Le terme prosumer est une contraction entre producteur et consommateur.

Qu’est-ce que le tarif prosommateur et d’où vient-il ?

En tant que consommateur, vous payez une redevance réseau par kilowatt-heure (kWh) prélevé sur le réseau. Cette redevance est versée aux gestionnaires de réseau en charge de l’infrastructure de notre réseau d’électricité. En tant que consommateur, vous payez donc une contribution pour utiliser le réseau lorsque vous prélevez de l’énergie.

Lorsque vous injectez du courant sur le réseau (le surplus), votre compteur tourne à l’envers. Le courant injecté est alors déduit du courant prélevé, ce qui réduira le montant de la redevance réseau à payer. Il se peut même que la consommation nette s’élève à 0 kWh. Les prosumers utilisent le réseau d’électricité dans deux sens, tant pour le prélèvement (en l’absence de soleil) que pour l’injection (lorsque la production des panneaux solaires est supérieure à votre consommation). Auparavant, il ne fallait s’acquitter d’aucune redevance (supplémentaire). Les gestionnaires de réseau ont voulu éliminer cette inégalité en introduisant le tarif prosumer. Depuis le 1er juillet 2015, les prosumers flamands paient, en marge de la redevance pour leur consommation nette, un tarif prosumer pour l’utilisation invisible du réseau d’électricité. Pour l’instant, aucun règlement de ce type n’a été instauré en Wallonie et à Bruxelles. Le régulateur de l’énergie wallon estime que le cadre légal ne permet actuellement pas l’instauration d’un tarif prosumer. Ce n’est qu’à partir de 2019 que les propriétaires wallons de panneaux solaires devront payer un tarif réseau supplémentaire.

tarif prosumer wallonie

Qui doit payer le tarif prosumer ?

Le tarif prosumer doit être payé par les propriétaires d’une installation de production (comme des panneaux solaires ou un moulin à eau) d’une puissance maximale de 10 kVA. En outre, vous devez également disposer d’un compteur réversible.

Si vous êtes locataire d’une habitation dans laquelle une installation de production est reliée à un compteur réversible, vous serez alors redevable du tarif prosumer vu que vous êtes celui qui en tire profit.

Que faire si vous disposez d’un Tesla Powerwall ?

Une batterie domestique comme le Tesla Powerwall permet de stocker l’énergie produite par vos panneaux solaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Vous pourrez ensuite utiliser cette électricité en soirée ou pendant la nuit. Même si, de ce fait, vous réduisez le nombre d’injections et de prélèvements sur le réseau, vous continuerez de payer le même tarif prosumer forfaitaire.
Pour l’éviter, vous devez remplacer votre compteur réversible par un compteur bidirectionnel. Un compteur de ce type enregistre séparément les kWh prélevés du réseau et ceux injectés sur le réseau. La redevance réseau à payer sera alors proportionnelle à votre consommation réelle sur le réseau.

taxe photovoltaique 2018

À combien s’élève le tarif prosumer ?

Le montant n’est pas identique pour tous. Deux facteurs déterminent votre tarif prosumer.

  • Votre localité détermine la zone desservie par le réseau à laquelle vous appartenez. Chaque gestionnaire de réseau applique un tarif propre.
  • La puissance nominale du (des) transformateur(s) de votre installation électrique est le deuxième facteur déterminant. Plus la puissance du (des) transformateur(s) est élevée, plus la redevance réseau le sera également.

Le tarif prosumer est obtenu par la multiplication des données susmentionnées. Si votre habitation se situe dans une zone d’Imea, le tarif réseau supplémentaire s’élèvera alors à 85,35 euros par an par kVA (tarif au 1er janvier 2016). Supposons que la puissance maximale du transformateur de votre installation solaire s’élève à 2,9 kVA. Dans ce cas, votre tarif prosumer sera de 247,52 euros (TVA incluse).

Comment se passe la facturation ?

Le tarif prosumer est imputé sur votre facture d’énergie, en marge de la redevance réseau due par chaque consommateur d’électricité.

Vous souhaitez assurer votre propre production d’électricité à l’aide de panneaux solaires ? Découvrez l’offre intéressante d’Eneco. Calculez votre offre personnelle ici.

Guide panneaux solaires