menu
Par Steven Pletinckx Entreprises 18-03-2019

Une centrale de cogénération innovante joue le rôle principal dans l’avenir durable d’une entreprise horticole à Anvers

L’horticulture consomme beaucoup d’eau et d’énergie. Mais les entreprises horticoles bougent et essaient de se préparer pour un avenir plus durable, en prenant toutes sortes de mesures. C’est également le cas du producteur de tomates Marc Pittoors, qui a investi dans différentes mesures innovantes et une centrale de cogénération combinée.

Ces dernières années, l’entreprise horticole a résolument emprunté la voie de l’innovation pour aboutir à une culture de tomates durable. Elle a réduit l’usage des phytosanitaires et engrais, ainsi que la consommation d’eau, en recyclant et en épurant l’eau. Mais Marc Pittoors voulait aller encore plus loin. En 2018, l’entreprise horticole a donc conclu un contrat avec Rolls-Royce pour la livraison d’une centrale de cogénération combinée de 7 MWe. Un vrai fleuron chez ce cultivateur de tomates innovant.

Chaleur et électricité : d’une pierre deux coups

Rolls-Royce a fourni une centrale de cogénération entraînée par deux générateurs au gaz, et basée sur le nouveau moteur semi-lent Bergen B36:45L6. La centrale est constituée de générateurs, de systèmes d’échappement, d’échangeurs thermiques et d’un système de contrôle électronique. La centrale de cogénération fournira de la chaleur et de l’électricité pour une nouvelle serre à tomates.

L’électricité produite par la centrale sera utilisée pour l’éclairage artificiel de la serre. La chaleur des gaz d’échappement et des systèmes de refroidissement sera extraite et utilisée pour chauffer la serre. Ces mêmes gaz d’échappement seront en outre nettoyés et utilisés pour augmenter la teneur en CO2 de la serre high tech et stimuler ainsi la croissance des plantes.

« Trois facteurs étaient essentiels pour notre entreprise de production de tomates dans le cadre de la décision à prendre », explique Marc Pittoors, directeur de T.B.M.P. Tout d’abord, l’efficacité électrique de cette centrale, et c’est le meilleur choix sur le marché actuel. L’expertise de Rolls-Royce a également joué un rôle essentiel, car l’entreprise est pionnière dans le domaine de la technologie ‘lean-burn’. Avec une capacité totale installée de 270 serres aux Pays-Bas, en Belgique, en Russie et au Royaume-Uni, Rolls-Royce n’en est pas à son coup d’essai. Enfin, le résultat est un équilibre thermique optimal, où 5 hectares sont éclairés dans la serre et 3,5 hectares ne le sont pas.

Un modèle d’amortissement complémentaire innovant grâce à Eneco Energy Square

L’entreprise horticole de Marc Pittoors est client B2B d’Eneco depuis 2017 pour l’injection de courant dans le réseau. Jusqu’en 2012, celle-ci s’effectuait via un contrat d’injection ordinaire, mais depuis lors, tout se déroule via Eneco Energy Square. Cette plate-forme innovante permet aux clients B2B de prendre eux-mêmes les décisions concernant les achats d’énergie. Ils peuvent même acheter et vendre de l’énergie sur les différents marchés énergétiques sans payer d’inutiles primes de risque, tout cela en temps réel. 

Via la plate-forme, ils accèdent facilement au marché à long et à court terme, ainsi qu’au marché du jour. Ils peuvent très aisément effectuer des transactions sur mesure pour leur entreprise. Et ils ne sont pas seuls, car les experts d’Eneco leur offrent tout le soutien nécessaire.

Dans l’entreprise horticole de Marc Pittoors, cela signifie concrètement que l’électricité produite par
la centrale de cogénération peut être réinjectée dans le réseau et qu’elle est bien rémunérée. Cette injection équivaut à la consommation d’énergie d’environ 1.000 familles. Une véritable situation win-win, pour le producteur de tomates comme pour notre avenir durable.

En savoir plus sur nos services énergétiques pour les professionnels ? Découvrez-les ici.