menu

Alimentation et durabilité : Mars est un pionnier visionnaire

Mars n’est pas seulement l’une des plus grandes entreprises alimentaires au monde, elle est également l’une des plus avant-gardistes. Voilà des années qu’en matière de durabilité, elle peut se targuer d’avoir sensiblement avancé dans la concrétisation de trois ambitions connexes, parmi lesquelles une action pour le climat vigoureuse. De toute évidence, ses investissements verts ne mentent pas : Mars opte résolument pour l’énergie verte, avec Eneco comme partenaire.

« Notre décision stratégique de miser sur la durabilité s’inscrit dans le droit-fil de notre volonté de générer une croissance simultanée pour nous-mêmes et pour nos stakeholders », explique Pierre Camé, General Manager Mars Belgium. Ce n’est pas un hasard si cette approche économique rejoint sur beaucoup de points les 7 tendances durables mises en lumière par Eneco pour inciter les entreprises à innover durablement.

Cibles transparentes

Lorsque le groupe Mars s’engage dans le domaine de la durabilité, il ne fait pas les choses à moitié : « Nous nous engageons résolument à concrétiser trois ambitions liées entre elles : une planète saine, plus de prospérité et d’opportunités pour les personnes, et l’amélioration du bien-être », précise Pierre Camé. « Dans le cadre de la première ambition, nous avons l’intention de réduire notre empreinte écologique totale, conformément à ce que la science juge nécessaire, pour que notre planète reste saine. Cette démarche comprend l’action pour le climat ainsi qu’une gestion réfléchie de l’eau et des terres. Le plan élaboré par rapport à l’action pour le climat, « Sustainable in a Generation », repose notamment sur des investissements dans les énergies renouvelables et la technologie durable, ainsi qu’une gestion plus efficace de l’énergie, de l’eau et des déchets. »

Des engagements énergiques requièrent des cibles et des résultats intermédiaires sans équivoque. Mars fait preuve de transparence à cet égard. Chaque année, le groupe dresse un bilan : pour chaque pilier de durabilité, il montre ce qu’il a accompli et les efforts à consentir pour atteindre la cible suivante. Les émissions de gaz à effet de serre, par exemple, ont déjà été réduites de 29,2 % depuis 2007. « Mars est parfaitement conscient du fait qu’une communication ouverte de ce type est vitale pour sa crédibilité », dit encore Pierre. « Nous souscrivons ainsi à la troisième tendance du Rapport de tendances d’Eneco : une transparence radicale. »

« Le partenariat avec Eneco nous permet de déjà utiliser une énergie éolienne 100 % renouvelable pour toutes nos activités belges. »
Pierre Camé, General Manager Mars Belgium

Pionnier par rapport aux accords sur le climat

L’utilisation durable de l’énergie est probablement le domaine dans lequel Mars investit le plus d’efforts. Pierre Camé : « Notre objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans notre chaîne de valeur de 27 % d’ici 2025 et de 67 % d’ici 2050. Nous entendons ainsi contribuer à maintenir le réchauffement global sous 2 °C, conformément à ce que prévoit l’accord sur le climat de Paris. Dans cette optique, il est capital de miser sur les énergies renouvelables. La Belgique, le Brésil, la Lituanie, le Royaume-Uni et les États-Unis sont actuellement en tête dans ce domaine : tous les bureaux et usines de Mars établis dans ces pays consomment exclusivement de l’électricité verte renouvelable. »

« Cet objectif est parfaitement en ligne avec la tendance « Aim for zero » d’Eneco. Nous le prenons particulièrement au sérieux, parce que l’impact du changement climatique touche tout le monde : les agriculteurs, nos fournisseurs et clients, et toute la société. En tant qu’entreprise alimentaire d’envergure mondiale, nous avons un rôle d’exemple à jouer. Par conséquent, nous avons prôné la nécessité de prendre des mesures drastiques lors de la conférence sur le climat de Paris en 2015. Nous continuons également à soutenir activement les accords sur le climat. »

L’énergie éolienne constitue pour Mars la manière par excellence de supprimer les émissions de CO2. Par exemple, 118 éoliennes implantées au Texas lui fournissent l’électricité nécessaire pour ses implantations aux États-Unis et le parc éolien de Moy dans les Highlands en Ecosse – un projet d’Eneco – fait de même pour les activités du groupe au Royaume-Uni. Un projet similaire est en préparation au Mexique. « Nous ne sommes pas en reste en Belgique », souligne Pierre Camé. « Récemment conclu, le partenariat avec Eneco nous permet d’utiliser une énergie 100 % renouvelable pour toutes nos activités belges dans nos bureaux à Bruxelles et notre usine Uncle Ben’s à Olen. La Belgique est l’un des premiers pays à être passé à l’énergie éolienne renouvelable et nous en sommes fiers. »

« Il y a énormément de points communs entre les principes durables de Mars et nos tendances en matière de durabilité dans le retail. »
Christian Coppieters, Manager Tender & Industry d’Eneco

Des partenariats dans toute la chaîne

S’il est bien une chose qui ressort du témoignage de Mars, c’est que les entreprises n’obtiennent pas des résultats aussi impressionnants en faisant cavalier seul. Collaborer est une condition sine qua non. Mars intègre, par exemple, des principes durables dans toute la chaîne de sous-traitance, joue un rôle de locomotive en concluant des partenariats avec des institutions scientifiques et exhorte d’autres entreprises à  susciter l’attention des responsables politiques.

Pour ce qui est de l’alimentation électrique, Mars ne pourrait tenir de tels engagements sans partenaires. « Lorsqu’on compare les principes durables de Mars et nos tendances en matière de durabilité, beaucoup de points communs apparaissent », explique Christian Coppieters, Key Account Manager chez Eneco. « Il n’y a rien d’étonnant à ce que nous soyons fiers de notre collaboration. Mais il existe une autre raison pour laquelle nous avons souhaité témoigner. Nous remarquons que les bons exemples sont particulièrement inspirateurs. Par exemple, de plus en plus d’entrepreneurs belges prennent conscience du fait que l’innovation durable n’est pas un défi, mais une opportunité. »

Quels avantages concurrentiels l’innovation durable vous offre-t-elle ?
Inspirez-vous du rapport de tendances d’eneco.