menu
Déperdition thermique
Par Florence Posschelle Economiser 09-01-2017

Comment éviter les déperditions thermiques dans son habitation ?

Imaginez-vous : vous êtes agréablement installé dans votre fauteuil, dans la chaleur de votre salon, quand un courant d’air froid se fait soudainement ressentir. Il est fort probable que vous soyez confronté à des déperditions thermiques (à moins qu’il ne s’agisse d’une présence fantomatique).

Qu’est-ce que la déperdition thermique ?

La déperdition thermique est le phénomène lors duquel de la chaleur s’échappe d’une habitation par les fenêtres, les portes, le toit, le sol, les canalisations d’eau chaude et divers entrebâillements. Vous devrez vérifier ce point avant d’envisager l’achat de panneaux solaires ou d’une chaudière à haut rendement. En effet, il est inutile d’envisager ces investissements tant que votre habitation ne sera pas correctement isolée.

Qui dit déperdition thermique dit souvent pont thermique : un endroit de votre habitation où l’isolation fait défaut, a disparu ou ne suffit pas. Un pont thermique peut par exemple apparaître là où le sol d’une habitation est directement relié aux murs extérieurs, sans isolation. L’air intérieur, chaud, s’échappera alors plus facilement vers l’extérieur à cet endroit.

Les canalisations d’eau chaude traversent des pièces froides, qui ne sont pas isolées ? Sachez également que vous pouvez perdre une grande quantité d’énergie vu que de la chaleur s’échappe dans la pièce froide. Vous consommerez donc davantage d’énergie pour chauffer l’eau que vous utiliserez sous votre douche.

Déperdition thermique formule

Comment déceler une déperdition thermique ?

Faites avant tout confiance à votre propre ressenti. Si le chauffage tourne à plein régime dans une pièce mais que vous continuez de sentir un courant d’air à certains endroits, c’est qu’il y a un problème. Il n’est toutefois pas possible de déceler les zones problématiques à l’œil nu. C’est pourquoi la thermographie infrarouge a vu le jour. Cette caméra thermique identifie les points faibles de votre habitation.

Plus la couleur est rouge, plus la surface est chaude. Une couleur bleue indique une surface froide. Il est important de faire appel à cette technique en présence d’une différence suffisante (d’au moins 10°C) entre la température intérieure et extérieure. La caméra thermique met au jour des lignes rouges le long des fenêtres de la façade avant ? Elles représentent une perte de chaleur due à un manque d’isolation. Il en va de même pour les canalisations d’eau. Si elles apparaissent en rouge sur la caméra thermique, c’est que de la chaleur s’en échappe.

Que faire pour remédier à une déperdition thermique ?

Dès que vous aurez identifié les points faibles de votre habitation en matière d’isolation, vous pourrez vous mettre au travail. En fonction du résultat des mesures thermographiques, vous devrez remédier à un ou plusieurs problèmes dans votre habitation.

Isolation du toit

L’isolation du toit est prioritaire, car un toit bien isolé est directement source d’une économie d’énergie. Un toit mal isolé peut être à l’origine d’une déperdition thermique pouvant atteindre 25 %. En Flandre, tous les toits devront par ailleurs être isolés d’ici 2020. Il est également intéressant de savoir qu’en Belgique, différents pouvoirs publics offrent des primes à l’isolation.

Isolation de façade

En fonction des possibilités qu’offrent votre habitation et votre budget, trois solutions s’offrent à vous pour isoler votre façade. L’isolation par insufflation, c’est-à-dire l’injection de matériau isolant entre le mur intérieur et extérieur, est la solution nécessitant le moins de temps et d’argent. Vous pouvez également choisir d’isoler vos murs par l’extérieur ou l’intérieur. Cette solution représente un investissement de taille, car elle nécessite la pose d’un nouveau revêtement de façade sur l’ensemble de la surface.

déperdition thermique maison

Isolation du sol

Pour isoler le sol, il suffit généralement d’opter pour une couche intermédiaire isolante, sous la forme d’un tapis notamment. Vous disposez d’un vide sanitaire sous votre habitation ? Dans ce cas, apposez tout d’abord une couche de matériau isolant avant de poser le revêtement du sol. Vous ne sentirez ainsi plus jamais le froid provenant du vide sanitaire.

Déperdition d'énergie

Isolation des portes et fenêtres

L’apposition de joints isolants au niveau des entrebâillements des portes et fenêtres peut s’avérer extrêmement intéressante. Vous ne disposez pour l’instant que de fenêtres à simple vitrage ? Un investissement dans du double vitrage fera une différence de taille.

Isoler les canalisations d’eau chaude

Une énorme quantité de chaleur s’échappe également par les canalisations d’eau chaude. Un petit tour au magasin de bricolage et le tour est joué ! Il existe une foule de possibilités (de matériaux isolants flexibles à des plus solides) permettant d’isoler les canalisations en un tournemain.

Film réfléchissant derrière les radiateurs

La pose de films réfléchissants constitue une solution extrêmement simple à réaliser. Un radiateur émet de la chaleur dans toutes les directions, et une partie de celle-ci s’échappe dans le mur. Apposez un film réfléchissant sur le mur et la chaleur se réverbèrera dans la pièce.

déperdition thermique

Isolation du chauffe-eau

À l’instar des canalisations d’eau, un chauffe-eau peut également être isolé. Il existe une foule de matériaux, comme la laine minérale et la mousse polyuréthane, qui vous permettront de le faire. Un chauffe-eau mal isolé peut consommer jusqu’à un quart en plus qu’un modèle isolé. N’hésitez dès lors pas à l’isoler. Vous n’êtes pas convaincu ? Demandez l’aide d’un spécialiste.

Envie de découvrir comment économiser davantage d’énergie dans votre habitation ? Cet article contient une foule de conseils qui vous aideront à réduire votre facture d’énergie.